«Carpe diem but first, coffee : vivre l’instant présent»

5 Mai

« Carpe diem, carpe horam » (cueille le jour, cueille l’heure) – Horace.

Combien de fois as-tu mangé un repas sans le déguster ? Hum… ce midi ? Écouter sans entendre ?… Hum… ton boss, ce matin ?

Je sais, ce n’est pas simple de «vivre le moment présent» ! Qui a le temps aujourd’hui ? Pourtant, s’ancrer dans le présent et prendre le temps de ressentir est très important pour notre santé mentale et affective. Il paraît qu’il est même une des méthodes pour trouver le bonheur !

La pleine conscience

«L’instant présent» ou la pleine conscience, consiste à ramener son attention sur «l’ici et maintenant» et à examiner les sensations qui nous viennent à l’esprit, telles qu’elles sont, telles qu’elles apparaissent.

Pour moi, des phrases qui nous invitent à profiter de l’instant présent et surtout de la vie sont : «carpe diem, carpe horam»  (cueille le jour, cueille l’heure) d’Horace. Ainsi que d’autres, plus banales comme : «vivre comme s’il n’y avait pas de lendemain» ou encore: «danser comme si personne ne regardait !» Qui n’est pas parvenu à se déhancher sans complexe au son endiablé de Gangnam Style, seul devant son chat ? C’est à ce moment là, quand on ne cherche pas à impressionner, à «bien faire» ou à ne pas décevoir, que nous saisissons l’instant et menons la meilleure danse !

Personne ne vit pas dans le moment présent tout le temps – je sais, c’est impossible (et tant mieux !). Je ne t’incite pas à devenir un moine bouddhiste, l’idée est simplement d’essayer d’y rester le plus longtemps et d’apprendre le lâcher prise. Cette exercice permet d’être davantage conscients de nos actions, émotions et pensées et de savourer la vie en douceur. Pour ceux qui atteignent un haut niveau, -cela demande de la pratique- cet outil leur apprendrait à ne pas vouloir fuir le “maintenant” à chaque fois qu’ils rencontreraient un pépin… Alors, on s’y met ?

Est-ce que tester le «maintenant» ça te dis ?

Pour t’aider à vivre dans le moment, ce qui veut dire, t’aider à «déguster» ton repas de midi (tu as toujours le choix, quant à «entendre» ton chef !) voici quelques petits exemples, qui sont pour moi sources d’inspiration :

Les enfants. Quand les bambins jouent, ils s’en donnent toujours à cœur joie. Ils jouent (et dansent) comme si personne ne les regardait, n’est pas ? Eux, sont les meilleurs exemples de «vivre intensément le moment présent». Facile quand on ne connaît pas d’autre notion de temps, hein ?!

Les chats. Chez les chats «vivre l’instant» prend tout son sens ! Quand je regarde et câline mon chat (je peux y passer des heures), je me demande comment elle ne peut passer ses journées qu’à bouffer, roupiller dans son fauteuil et gigoter comme une fofolle, rien qu’avec un bout de ficelle. Mais quelle joie et quelle insouciance ! Des fois, j’ai trop envie de devenir mon chat !

Déguster une tasse de thé ou café. Savourer une bonne tasse de thé ou café dans une belle terrasse au soleil. C’est indiscutablement un bon moyen de «goûter» au moment présent !

Faire du YOGA. Quand je fais du yoga, je suis «très souvent» à fond, comme les enfants dans leurs jeux. Je ne pense à rien d’autre, je me concentre sur les sensations de mon corps (agréables ou pas), je respire fort, très fort, tellement fort, que j’ai l’impression de ne plus entendre mes pensées !

Bon, mes amis, c’est ainsi que je trouve mon chemin vers le «présent». Ce n’est pas toujours simple, et ce n’est pas vrai que je vis mes journées «comme s’il n’y avait pas de lendemain» (je serai très affolée, sinon) : je rêve, je pense à mon avenir, à mon passé… Mais au moins une chose est sûre, même si la journée m’est passée au dessus de la tête, je passerais quelques instants à regarder et dorloter mon chat. Cela me centre, m’apaise et me permet d’apprivoiser «l’instant présent».

Et toi, cueilles-tu le jour sans te soucier du lendemain ?