Il est l’or, mon seignor, l’or du yoga Mysore !

23 Mar

« Il est l’or, mon seignor, l’or de se réveiller, il est huit or ! »

Toc toc toc ! Une petite patte vient se poser sur ma tête, c’est Cerise, ma chatte qui me réveille inexorablement toujours très tôt…

Elle vient m’annoncer que le jour est là, que je dois sortir du lit et qu’il est l’heure du yoga.

Ouais, bon, d’accord, qu’il est surtout l’heure de son petit déj !

Moi, je pratique le yoga ashtanga, et depuis que j’ai un chat, je le pratique selon la tradition Mysore.

Quésako le yoga Mysore ?

Mysore est une pratique de yoga ashtanga, qui se fait de manière autonome, quotidienne et surtout…. matinale.

L’ashtanga est un yoga bien péchu, où l’on enchaîne une série de postures, de manière fluide et dynamique au rythme de la respiration. Et ça, j’adore ! Découvert en 2005, il m’a clairement détourné de mon chemin de hatha yoga classique.

Une pratique autonome : faire du mysore, exige, en plus de se lever tôt le matin, beaucoup d’implication, car nous n’assistons pas à un cours guidé par un prof. Ici l’élève doit connaître les séries par cœur et les exécuter à son propre rythme. Les séquences sont toujours les mêmes et sont structurés à peu près de cette manière : salutations au soleil, postures debout, postures assises, flexions arrières, relaxation.

Le prof est quand-même présent pour aider et guider. En fait il est toujours là. Surtout quand on croit qu’il ne nous a pas vu sauter une posture. Et oui, il ne faut pas se croire plus malin, et essayer d’échapper à la posture que l’on ne sent pas. Une posture «oubliée», et hop, retour à la case départ !

RdvYoga - Mysore Yoga Paris avec Kia

Séance à  « Mysore Yoga Paris » avec Kia

Cette pratique met l’accent sur la transition entre les postures («vinyasa»), la respiration, très sonore («ujjayi») )et le regard, qui guide aussi chaque mouvement («drishti»). Voilà pour les petits principes et lexique ashtangi.

Une pratique quotidienne : dans l’enseignement traditionnel de Sri K. Pattabhi Jois, un étudiant de yoga devrait effectuer la pratique tous les jours sauf les samedis et jours de nouvelle ou pleine lune.

Une pratique matinale : matinale signifie vraiment matinale.

Le mysore s’exécute généralement entre 6h00 et 7h00.

Quoi ? Nan, mais c’est trop tôt ! Comment je-fais ?

A mon avis, ce n’est pas le yoga, le plus dure dans toute cette histoire, mais bien le réveil. Voici quelques conseils pour un réveil garantit :

Avoir un chat. C’est la meilleur méthode pour un réveil infaillible et ne pas manquer une séance. Un chat est toujours réglé à l’heure (très tôt). On ne peut pas lui échapper. Quand les autres pourront éteindre leurs alarmes, et rester au chaud sous leur couettes, tu ne pourras pas. Et c’est tant mieux !

– Sauter du lit. Se lever tôt est plus un grand défi pour l’esprit que pour le corps. Ne te laisse pas avoir par ton mental, très malin, qui cherchera à faire diversion : mais il fait nuit, tu es fatigué, tu feras du yoga plus tard dans l’après-midi ou ce soir, ou demain, tu n’as pas envie, c’est la pleine lune aujourd’hui !  Ah, ce mental ! Toujours une excuse pourrie pour t’empêcher de te lever aux aurores !

Bon alors ? T’es débout ?

Cool, si tu arrives à dépasser le cap du réveil, l’expérience de commencer la journée en faisant du yoga est géniale !

4 bonnes raisons pour faire du mysore :

  • c’est une excellente façon de commencer la journée et faire le plein d’énergie : « le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt » ! – dit mon chat ;
  • dans la classe, il n’y aura personne pour marcher sur ton tapis ou te coller. Facile à comprendre pourquoi, les classes sont « généralement » moins bondées ;
  • c’est toujours agréable de se faire une petite balade en ville, quand celle-ci dort encore ;
  • le soir, tu pourras prendre ton apéro tranquille, ton yoga, est déjà fait !

Et toi cher lecteur et lectrice, tu pratiques aussi ?

Cet article te parle ? C’est quoi ta méthode pour te lever ?

Si tu as envie de te lancer, voici quelques salles à Paris où pratiquer l’ashtanga et le mysore.

Perso, pour ma pratique, Mysore Yoga Paris c’est top. Aussi : Ashtanga Yoga Paris, Samasthiti Studio et TriniYoga.

Et puis, depuis que ma vie se partage entre Paris et Bruxelles, je pratique aussi à Ashtanga Yoga Brussels.